Journal technopédagogique du service RÉCIT de la Commission scolaire de Charlevoix

Définir la frontière - Cyberintimidation

jeudi 26 mai 2011 par Yves Duchesne

Définir la frontière est un site Internet voué à la prévention de la cyber intimidation et à la promotion de la responsabilité sociale numérique. Il fournit d’une manière conviviale aux enseignants, aux parents, aux éducateurs et aux jeunes, les lignes directrices sur les comportements en ligne. Le site contient également des sections amusantes pour les enfants (de 5 à 11 ans) afin d’en faire des citoyens numériques responsables, raisonnables et prévenants dès un très jeune âge.

Le site aidera les intervenants à définir notamment les limites à partir desquelles :

  • les plaisanteries et les taquineries deviennent du harcèlement et des menaces de nature criminelle ;
  • les règlements, les lois et les politiques s’opposent à la libre expression ;
  • les rumeurs, les images humiliantes et les mensonges diffusés dans les médias sociaux peuvent détruire la réputation d’un pair ou d’un enseignant et se transformer en cyber diffamation.

Le site bilingue (anglais/français) présente des vignettes vidéo dont l’objectif est d’élaborer des normes destinées à réduire et prévenir des formes d’expression négatives, telles que la cyber intimidation, la cyber diffamation et le cyber harcèlement.

Par le biais de blogues vidéo, d’entrevues et d’études de recherche, le site Internet sollicitera régulièrement l’opinion de psychologues, de criminologues, de spécialistes du droit, d’universitaires œuvrant dans le secteur juridique, de juges et de responsables de l’élaboration de politiques dans le domaine de l’éducation.

Définition de la citoyenneté numérique et des communications en ligne socialement responsables : Les médias sociaux et toute une gamme de technologies numériques offrent de très nombreuses possibilités d’interactions pacifiques et axées sur le soutien, de collaboration internationale en matière d’apprentissage et de partenariats fructueux en matière d’éducation. Chaque citoyen numérique a la possibilité de toucher des communautés des quatre coins du monde par un leadership axé sur le changement en ligne et une attitude responsable qui respectent les principes fondamentaux des droits constitutionnels de liberté d’expression, de protection de la vie privée, de sécurité, de justice et d’égalité.

Distinction entre citoyenneté numérique et cyber intimidation : L’objectif est d’orienter les personnes vers une compréhension objective des paramètres relatifs à la citoyenneté numérique et au leadership en ligne en fournissant des ressources et des lignes directrices adaptées à chaque groupe. Le site Internet invitera régulièrement des psychologues, des criminologues, des juristes, des professeurs de droit, des juges, des décideurs en matière d’éducation, des parents et des enseignants à donner leurs commentaires, qui prendront la forme de vidéoblogues, d’entrevues, de monographies et de publications, afin d’informer la population et de discuter du manque de politiques en matière de cyber intimidation et de réglementation des médias sociaux. L’équipe de projet a entrepris un examen approfondi des principales questions d’actualité en matière de droit, d’éducation et de politiques ainsi que des lois, des politiques et des études axées sur les conséquences et les solutions relatives à la cyber intimidation ainsi qu’à la diffamation, aux propos haineux et au harcèlement en ligne. Nous nous sommes basés sur un ensemble de cadres juridiques, notamment le droit civil du Québec et le droit canadien et le droit constitutionnel des États-Unis. Nous prévoyons étendre notre recherche aux lois internationales sur la technologie, à la jurisprudence en matière de droits de la personne, au droit de la responsabilité délictuelle (diffamation) et au droit pénal en Amérique du Nord et ailleurs. Notre objectif est d’informer la population pour lui permettre :

  • De définir la frontière qui sépare les blagues et plaisanteries des menaces ou du harcèlement criminels.
  • De définir la frontière à laquelle la réglementation, les lois et les politiques deviennent un obstacle à la liberté d’expression.
  • De définir la frontière à partir de laquelle des rumeurs, des mensonges ainsi que des photos humiliantes ou truquées publiés sur des sites de réseautage social peuvent détruire la réputation d’un collègue ou d’un enseignant et devenir de la diffamation en ligne.
  • De définir la frontière à partir de laquelle des photos et vidéos privées de nature sexuelle ou intime deviennent de la possession ou de la distribution de pornographie juvénile lorsqu’elles touchent un mineur et sont distribuées à d’autres personnes pour susciter les moqueries.
  • De définir les rôles et responsabilités des parents et d’obtenir des lignes directrices sur les limites acceptables des comportements de leurs enfants sur Internet.
  • De définir le rôle des enseignants et des administrateurs scolaires lorsqu’ils doivent intervenir dans une situation où une faute aurait été commise sur un ordinateur privé, en dehors des heures de classe et à l’extérieur de l’école.
  • De définir les solutions acceptables lorsque la faute a été commise à l’école, sur les ordinateurs ou les sites Internet de l’école ou de l’établissement.
  • De définir quand un témoin d’actes d’intimidation en ligne ou non peut intervenir : Notre site Web encourage la discussion entre les utilisateurs sur les comportements passifs non acceptables lorsque d’autres personnes sont victimes d’intimidation, de harcèlement ou de mauvais traitements et fournit des ressources qui présentent différentes manières proactives d’aider les témoins à déterminer quand la cyber intimidation ne doit plus être tolérée ou endurée.
  •  De définir la frontière en présentant des capsules vidéo bilingues pour les jeunes, les enseignants et les parents afin d’alimenter une discussion et une analyse critiques. L’objectif est de déterminer, de perfectionner et d’établir les normes et les plans de cours qui contribueront à réduire et à prévenir les modes d’expression négatifs comme la cyber intimidation ainsi que la diffamation, le harcèlement et les menaces en ligne, les insultes, les plaisanteries persistantes, les mensonges et les rumeurs visant à humilier quelqu’un ou à détruire sa réputation.
  • De définir les limites acceptables pour les victimes de cyber intimidation : Ce site Internet comprend, sur les pages des différents publics cibles, des ressources pour orienter les parents, les jeunes, les enseignants et les enfants sur les différentes solutions et les manières de réduire l’intimidation et d’intervenir en étant bien informés de ses droits en common law et des limites d’un comportement acceptable.
  • De défaire la croyance véhiculée par les médias à sensation qui crée une panique morale sur les dangers d’Internet en s’appuyant sur des études, donc sur la réalité, pour démontrer que la cyber intimidation et les publications en ligne négatives ne sont pas la conséquence d’Internet ou des technologies numériques.
  • De reconnaître que ces formes d’expression sont ancrées dans la discrimination sociale comme la discrimination fondée sur le sexe, l’âge et la capacité physique, l’homophobie et la peur de la différence, mais étendues au monde virtuel. Elles trouvent un vaste auditoire en ligne ainsi qu’une présence plus permanente et persistante parce qu’elles peuvent être conservées dans un ordinateur personnel, visionnées, partagées et modifiées de différentes manières.
  • D’analyser et de critiquer les publicités des entreprises qui pourraient tacitement admettre la cyber intimidation et de définir les nouvelles responsabilités juridiques des intermédiaires.

Mme Shaheen Shariff, professeure agrégée à l’Université McGill et membre du Center for Internet and Society (CIS Stanford) de l’Université Stanford, est chercheuse principale et directrice de deux projets financés par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) du Québec. Elle est l’auteure de trois livres sur la cyber intimidation. L’équipe de projet comprend des assistants de recherche diplômés de la Faculté de droit et de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université McGill, qui s’appuient sur l’expertise des chercheurs de ces deux facultés et de l’École des sciences de l’information ainsi que sur celle des professeurs de droit du CIS Stanford. L’équipe a entrepris une analyse exhaustive des enjeux actuels ayant trait au droit, à l’éducation et aux politiques, lesquels portent sur les lois, les politiques et les études récentes ou établies, aux quatre coins du Canada et des États-Unis.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1631 / 515178

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers thématiques  Suivre la vie du site Lutte contre l’intimidation et la violence à l’école   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License